Press Releases

All press releases

Des acteurs de l’aéronautique réalisent ensemble le premier vol régional parfait en Suède


  • Braathens Regional Airlines a collaboré avec Air BP, ATR et Neste pour réaliser le « vol parfait » entre l’aéroport de Halmstad City et celui de Stockholm Bromma en Suède, pays qui vise la neutralité carbone d’ici 2045
  • Un carburant durable, produit par Neste et fourni par Air BP, a été utilisé pour alimenter l’ATR 72-600, l’appareil régional présentant la meilleure empreinte environnementale
  • Chaque aspect du processus de gestion du vol a été optimisé pour réduire au maximum les émissions de carbone.
Aujourd’hui, plusieurs entreprises du secteur de l’aviation sont parvenues à relever le défi de faire d’un vol régulier un « vol parfait », entre l’aéroport de Halmstad City (HAD/ESMT) et celui de Stockholm Bromma (BMA/ESSB).
Pour la première fois sur une ligne régionale, tous les aspects du processus de gestion du vol ont été optimisés pour réduire les émissions de carbone au maximum et parvenir au « vol parfait ». Celui-ci a été réalisé en Suède, pays qui vise la neutralité carbone d’ici 2045. L’ATR 72-600 opéré par Braathens Regional Airlines a réalisé un vol complet avec soixante-douze passagers à bord, parmi lesquels se trouvaient des représentants de la presse internationale. L’appareil, qui constitue la solution la plus avantageuse en termes d’empreinte environnementale, a atteint sa destination en une heure.
D’après ATR, l’ATR 72-600 dispose d’un avantage environnemental par rapport aux jets régionaux puisqu’il produit 40 % d’émissions de carbone en moins par trajet, soit une économie annuelle de 4 000 tonnes d’émissions de carbone. Les ATR sont également capables de décoller et d’atterrir là où d’autres appareils sont incapables de le faire, ce qui leur permet d’accéder à tous les aérodromes, y compris les plus difficiles d’accès. Ils contribuent ainsi à relier un plus grand nombre de communautés et à offrir aux habitants du monde entier davantage d’opportunités, où qu’ils vivent.
Le passage à l’avion commercial électrique n’étant pas attendu avant plusieurs dizaines d’années, les progrès en matière d’efficacité des appareils et l’utilisation de carburants durables devraient jouer un rôle majeur pour permettre au secteur de l’aviation d’atteindre son objectif ambitieux de réduire de moitié son niveau d’émissions de carbone de 2005 d’ici 2050.
Le vol parfait a été alimenté par un carburant durable fourni par Air BP et produit par Neste. Tout au long de son cycle de vie, ce carburant produira jusqu’à 80 % d’émissions en moins par rapport aux carburéacteurs classiques. Il est par ailleurs produit à partir de matières premières renouvelables et durables sans huile de palme. En outre, l’aéroport de Halmstad City fait partie des 250 sites d’Air BP certifiés carbone neutres depuis 2016.
À la suite du vol, un séminaire consacré à l’aviation responsable s’est tenu à l’aéroport de Stockholm Bromma. Il a permis à l’équipage de partager les différentes étapes ayant mené à la réalisation de ce vol parfait. De nombreux experts ont partagé leur point de vue, notamment Peter Larsson, PDG des aéroports régionaux suédois, Jonas Bergman, Maire de Halmstad, Tom Anderson, Directeur des programmes et du Service Client d’ATR, Anna Soltorp, Directrice du Développement Durable de BRA, Tom Parsons, Responsable du développement commercial, Réduction des émissions de carbone d’Air BP, et Andreas Teir, Vice-président Transports renouvelables, pays nordiques au sein de Neste.
Depuis son siège à bord du vol parfait, Tom Parsons a déclaré : « Chez Air BP, nous nous engageons à travailler main dans la main avec l’ensemble du secteur pour atteindre nos objectifs communs de réduction des émissions de carbone. Cette journée a mis en lumière ce qu’il est possible de réaliser lorsque nous travaillons tous ensemble et nous sommes fiers d’avoir fourni le carburant durable utilisé pour ce vol parfait. Nous allons continuer à chercher des moyens de réduire les émissions, à la fois pour nos propres opérations et pour celles de nos clients. »
Anna Soltorp a pour sa part commenté : « Nous souhaitons continuer à réaliser des vols parfaits à l’avenir. Pour y parvenir, il est essentiel d’avoir accès à du carburant durable en quantité suffisante et au juste prix, ce qui requiert une volonté politique. Nous entendons poursuivre le développement d’une aviation durable pour rendre chaque vol aussi parfait que possible. En tant que société, nous nous devons d’agir pour lutter contre le changement climatique et réduire drastiquement nos émissions, et tout le secteur de l’aviation doit y contribuer. Aujourd’hui, nous avons montré ce qu’il est possible de réaliser grâce à des vols plus efficaces, sans compromettre la connectivité. Il s’agit d’un nouveau pas en avant très prometteur. »
Tom Anderson a ajouté : « Aujourd’hui, en nous appuyant sur la technologie existante et sur les solutions à notre disposition, nous avons repoussé les limites plus loin que jamais. Ce bel exploit n’aurait pas été possible sans un ATR, puisque l’ATR 72-600 consomme 40 % de carburant de moins et émet 40 % de CO2 de moins qu’un jet régional. Nous sommes ravis d’avoir relevé ce défi et démontré ce qu’il est possible de faire, et espérons que cette expérience servira d’exemple pour d’autres communautés dans le monde. »
Andreas Teir a quant à lui déclaré : « Les parties prenantes de l’aviation en Suède ont adopté une approche proactive pour démontrer leur engagement à réduire les émissions issues de leurs opérations en promouvant l’utilisation d’un carburéacteur renouvelable. La décarbonisation de l’aviation exige une coopération étroite entre les parties prenantes du secteur ainsi qu’une forte volonté de travailler dans un esprit de collaboration. Nous sommes fiers de notre partenariat avec Air BP qui a permis à la Suède d’avoir accès à un carburéacteur durable, tout en envoyant un message fort à la communauté aéronautique internationale. »
 

About ATR:

ATR PRESS CONTACTS: